Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"Mes excuses, Monsieur le Président.
Je m'appelle Sébastien et je suis un Français dit "moyen", de taille moyenne, au QI dans la moyenne et à la plume incertaine. J'ai la chance (direz-vous) d'avoir un emploi, moyen lui aussi, tant en terme d'intérêt que de rémunération.
Je suis marié et père de deux superbes enfants (en bonne santé), mon épouse travaille (elle aussi, oui... Quelle chance!) un peu plus que la moyenne.
Pour résumer, c'est le bonheur!
Alors, je dois m'excuser d'être exaspéré, de passer pour un éternel insatisfait, et surtout d'utiliser à votre encontre des noms d'oiseau que la bienséance m'interdit de publier ici... Que diable se passe t-il ? Pourquoi et comment se fait-il qu'avec une telle situation, un Français "moyen", souhaite informer le plus grand nombre de son désarroi...
Peut être parce que ce désarroi, cette tristesse, Monsieur le Président, est de votre fait... Fatigué d'être la cible de toutes vos réformes fiscales, fatigué d'être la vache à lait qui doit toujours faire plus d'efforts, quand ceux qui vous le demandent n'en font pas, fatigué de voir fondre comme neige au soleil le fruit de mon travail...
En tant que simple salarié, vous devinez bien que mon revenu est bien loin d'égaler 10% du vôtre, celui de mon épouse... non plus! Nous avons contracté un emprunt auprès d'un établissement financier, encore pendant deux décennies ou presque. Ensuite, peut être serons-nous propriétaires fonciers. Je dis peut-être car au rythme où vont les choses, je ne vois plus vraiment l'intérêt de garder ce toit qui me coûte en taxes... nous dirons un mois de salaire. L'emprunt, lui, représente environ sept à huit mois de salaire, les impôts sur le revenu comptaient environ 1 mois et demi de salaire et, j'y reviendrais ultérieurement, vont me coûter plus plus de deux mois dès l'an prochain grâce à vos réformes.
Pour aller travailler, car je ne travaille pas chez moi bien entendu, j'ai besoin d'un véhicule, honte à moi, il est diesel (excusez moi, encore...) et plus tout jeune, mais de marque allemande (zut, là aussi je dois m'excuser...) donc consomme assez peu. Ceci dit, sur l'année, je consomme près de deux mois de salaire en carburant... Voilà où passe mon salaire annuel... Aïe, à ce tarif là, je n'ai toujours pas mangé, je ne suis pas habillé, je ne fais aucuns travaux dans cette maison qui vieillit, je n'ai pas payé mes assurances, mes téléphones, l'école, la cantine, la garde des enfants, les soins divers, ni tout le reste... Vous comprendrez que je suis encore loin du compte pour avoir l'impression de "vivre"..."

Quant à moi, j'attends un enfant et malheureusement je ne suis en aucun cas sereine pour l'avenir. Optimiste mais pas sereine.

Et vous qu'en pensez vous?

J'ai lu cet article dans le journal hier... envie de partager car tellement vrai.
Tag(s) : #Humeurs

Partager cet article

Repost 0