Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mon fils est ce que j'ai de plus cher au monde et croyez moi je tuerais pour lui. Mais quand j'ai su à ma deuxième écho que ce serait un Petit Prince et non une Mini Princesse, j'ai été quelque peu angoissée. J'appartiens à une famille de filles, que des sœurs, que des cousines et les femmes font la loi. Alors je me suis, dans un premier temps, posée des questions techniques. Comment j'allais faire pour le changer, pour lui faire prendre son bain. A la maternité, malgré mon bonheur, j'étais réticente à changer la couche de peur d'avoir des gestes déplacés et de lui faire mal. La puéricultrice a, bien entendu, fait tout ce qu'il fallait pour me rassurer. Maintenant, j'ai pleinement confiance. Mais ensuite je me suis interrogée sur des faits plus relationnels. J'ai eu peur qu'il ne soit pas proche de moi, qu'il préfère son père. Je me suis également demandée comment j'allais faire pour l'apprentissage de la vie. Lui apprendre le respect des autres et surtout des filles, lui expliquer la mort et comment on fait un bébé. Est -ce qu'un garçon est plus dur? Est-il moins émotif face aux choses de la vie?

Et puis, je me suis résignée à faire les choses "comme ça viendra". Je me suis dit qu'il ne faut pas que je m'inquiète et qu'il apprendra. Je me suis aperçue, néanmoins, qu'il me regarde avec amour et qu'il ne doit pas vraiment faire de différence entre son papa et sa maman. Et moi aussi, je l'aime d'amour, d'amour fou ce Petit Prince. D'ailleurs, j'appréhende déjà (alors qu'il va avoir 2 mois le 22 mai) le fait qu'il sera surement amoureux de sa maîtresse ou d'une petite fille de son âge. Et par conséquent, je ne serais plus le centre de son univers. Alors qu'il restera à jamais le centre du mien.

Avoir un garçon, ça peut aussi avoir des avantages. C'est pas trop casse-tête pour lui choisir des vêtements le matin, le choix étant limité. A l'adolescence, il n'y aura pas la question du maquillage, du string qui dépasse, de la minijupe vraiment trop courte ou encore du décolleté vraiment trop plongeant. Je n'aurais pas à calmer son père face aux ardeurs de ses prétendantes. Non, son père sera peut être même fier de lui s'il ramène des minettes.

Avoir un garçon, c'est aussi faire plaisir à son grand père et son arrière-grand-père qui attendait d'avoir un petit footeux (ou pas!) en plus dans la famille. Et même s'il fait de la danse, les hommes de la famille seront toujours là pour lui. Il comble également ses grands mères et ses tantes.

Finalement, avoir le Petit Prince, et malgré les angoisses et les questionnements, ce n'est que du bonheur.

Avoir un garçon.
Tag(s) : #maternité

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :